TOURING PEDESTRE ANNECIEN
TOURING PEDESTRE ANNECIEN  

                     BAVIERE

 

du samedi 08 au dimanche 16 juillet 2017

 

 

Niveau   P2 T2

 

Animatrice organisatrice : Danielle Heyte 

 

Animateur associé : Patrice Bayoud

7 participants  

 

Compte rendu :  Danielle    

 

Itinéraires : voir les diaporamas      

 

J - 8 : Danielle part seule en échelon précurseur et s’installe à Mittenwald, ce qui lui permet de reconnaître les randos programmées. Le soleil brillera toute la semaine !

 

J - 1 : prise en compte du mini-bus par Patrice

 

J : après avoir effectué le « laitier », nous voici à 8 h sur l’autoroute direction la Suisse via Lausanne, Berne, Zürich, le Bodensee. Achat de la vignette Autriche (pour 10 jours) à la 1ère station après la frontière. Direction Innsbruck, nous virons plein Nord quelques kilomètres avant. 

Arrivés à l’Auberge de jeunesse d’Urfeld à 17 h 30, nous découvrons nos chambres : 2 dortoirs nous sont réservés. Chacun comporte 12 lits mais nous ne sommes que 3 dans l’un et 4 dans l’autre. Chacun dispose d’une armoire. Nous avons de l’espace. Par les fenêtres, nous découvrons le lac en contrebas. Nous allons devoir nous mettre aux horaires allemands. Dîner entre 18 h et 19 h ! Le petit déjeuner sera un peu tardif puisqu’il est prévu entre 8 et 9 h. 

J + 1 : Après un copieux petit déjeuner allemand : charcuterie, mais aussi céréales, fromage, fruits, pain et confitures, nous partons en minibus pour Mittenwald, lieu de notre 1ère rando. Notre problème : la météo de la semaine n’est pas au beau fixe et de la pluie est prévue dans l’après-midi. Pour le moment ça va. Nous longeons la ville de Mittenwald pour arriver au 1er panneau de balisage qui va nous mener aux lacs de Ferchensee et Lautersee. Le balisage est extrêmement précis. Après avoir marché dans la forêt bavaroise, nous découvrons le Lac de Ferchensee et ses nénuphars. Arrivés au point culminant de notre rando (1368 m), il fait soleil et nous nous prélassons, la vue est à 360° et nous profitons du panorama. En face de nous, le Massif du Karwendel qui culmine à 2 749 m. Il est partagé entre l’Autriche pour la plus grande part et l’Allemagne. Nous devons terminer notre rando en passant par les gorges de Laintal mais hélas, nous ne verrons pas grand-chose car la pluie s’abat sur nous et c’est trempés, des pieds à la tête que nous rentrons à l’auberge. Heureusement demain, nous n’aurons pas à mettre nos chaussures qui mettront près de 48 h à sécher malgré l’utilisation de journaux allemands achetés pour l’occasion. Nous avons parcouru 15,6 km pour un dénivelé positif de 614 m. 

Voir l’album : Ferchensee & Lautersee

J + 2 : Aujourd’hui : excursion à Munich. Nous avons obtenu de prendre le petit déjeuner à 7 h pour être de bonne heure en ville. Nous garons notre minibus sur un parking à la périphérie, à proximité d’un S-Bahn (l’équivalent de notre RER). Notre visite guidée de Munich doit commencer à 11 h et nous avons le temps de découvrir à pied l’une des rues principales, tout le centre de la ville est piétonnier, et de prendre un café. À 11 h, nous assistons au Glockenspiel, le carillon du Neues Rathaus (le nouvel hôtel de ville). C’est une curiosité de la ville de Munich sur la Marienplatz (la place de Marie). Il représente un mariage royal et un tournoi médiéval au niveau supérieur, et la danse rituelle des Tonneliers, le « Schäfflertanz » au niveau inférieur. Le spectacle dure environ 15 minutes et se termine par le coq doré sortant du haut de l’horloge pour chanter trois fois. Les 43 cloches du carillon jouent différentes mélodies. 

Notre guide bilingue allemand/français nous rejoint et va nous faire visiter le centre de Munich pendant deux heures : La Peterskirche (église St Pierre), la plus ancienne de Munich, le Viktualienmarkt (Marché aux victuailles), l’hôtel de la monnaie, la Résidence, le Théâtre National…

Nous terminons notre visite par l’Hofbräuhaus, la plus grande brasserie au cœur de Munich, certainement la plus célèbre de la planète. C’est là que nous allons déjeuner au rythme de la musique bavaroise. Nous goûtons des spécialités bavaroises comme la « Weisswurst » la saucisse blanche à base de veau et le « Schweinhaxen » jarret de porc à la croute croustillante. Sans oublier la bière ! Certains parmi nous préfèrerons une autre spécialité : l’ »Apfelschorle » un mélange de jus de pommes et d’eau pétillante : boisson très désaltérante. 

Après le déjeuner nous continuons la visite en passant par l’Odeonsplatz où se trouve la Theatinerkirche (église des Théatins), magnifique église construite au XVII s. comme église royale, baroque à l’intérieur avec sa coupole de 71 m et sa façade rococo puis nous traversons un premier jardin : l’Hofgarten (le jardin royal), au centre un petit temple dédié à la déesse Diane, la Chancellerie de l’État de Bavière, le Palais Prince Charles, la Maison des Arts (Das Haus der Kunst) dont Hitler fut le promoteur… 

avant de découvrir des surfeurs sur l’Isar (la rivière qui traverse Munich) et de parcourir l’Englischer Garten (jardin anglais) le poumon vert au cœur de la ville qui occupe 373 ha créé en 1789. En son centre, la chinesisches Turm (la tour chinoise). Le week-end un orchestre bavarois donne l’ambiance au Biergarten (le jardin de la bière) qui l’entoure. On peut y déguster toutes les spécialités bavaroises. 

Après le jardin anglais nous traversons Schwabing, le quartier « latin » de Munich et passons près de la statue du « Walking Man » (le marcheur). Nous reprenons ensuite le métro, c’est déjà la fin de notre visite munichoise. Il reste tant à voir….

Voir l’album : Munich

J + 3 : Nous allons découvrir un autre lac de Bavière : le Tegernsee. Situé à env. 70 km de l’auberge de jeunesse, nous y parvenons par une route touristique à péage. Nous longeons une rivière, le décor est magnifique : eau, forêt, montagne. Après environ 1 h de route, nous parvenons à Tegernsee. Au programme monter à la Chapelle de Riederstein. Cette chapelle surplombe de 500 m le lac de Tegernsee. Elle est perchée en haut d’une falaise. Pour y arriver nous passons par le « Grosses Paraplui » (sans e). C’est le 1er panorama sur le lac. Nous continuons notre ascension en passant par la forêt avant de gravir une côte raide qui va nous conduire à l’auberge « Riederstein am Galaun » Tout de suite après nous trouvons la 1ère station du chemin de croix qui va nous conduire jusqu’à la Chapelle à 1187 m d’altitude. De là nous découvrons un magnifique panorama sur le Lac et les montagnes qui l’entourent. Nous piqueniquons à l’ombre de la chapelle. Pour la descente, nous prenons un autre chemin qui va nous permettre de retrouver l’auberge. Malheureusement c’est son jour de fermeture, donc pas de café dans l’immédiat. Nous poursuivons notre chemin à travers la forêt jusqu’au parking où nous reprenons notre minibus pour nous rendre en ville. Nous avons parcouru 10 km avec un dénivelé de 524 m. C’est face au lac que nous prenons le café, gâteau ou glace suivant les envies de chacun avant d’aller découvrir la ville de Tegernsee et ses rues aux maisons décorées. Nous reprenons la route en passant par Bad Tölz où nous n’aurons pas le temps de nous arrêter pour être à l’heure pour le diner à l’auberge.

Voir l’album : Tegernsee

J + 4 : Aujourd’hui nous allons randonner à proximité de l’Auberge de Jeunesse, départ situé à 5 km ; le retour nous ramènera directement au-dessus de notre lieu de résidence. Nous allons faire la rando du « Herzogstand ». Nous grimpons pendant 870 m dans la forêt. Au détours d’un chemin nous découvrons ici et là le lac du Walchensee que nous connaissons bien puisque notre auberge de jeunesse le domine. Au terme de cette 1ère partie, nous arrivons sur un plateau où se trouve un restaurant. Nous n’avons pas encore fini notre ascension, il nous reste 104 m à gravir pour arriver au sommet (1731 m). Arrivés au sommet, nous piqueniquons. Après avoir profité du panorama, nous commençons la descente. Deux d’entre nous (Évelyne et Françoise) vont nous quitter au niveau du restaurant pour aller prendre le téléphérique qui les ramènera au bord du lac. Évelyne conduira le minibus à bon port. Le reste de la troupe prend le chemin du retour qui descend en pente douce jusqu’à l’auberge pour un dénivelé négatif de 922 m.  Aujourd’hui, nous avons échappé à la pluie.

Voir l’album : Herzogstand

J + 5 : Ce matin, nous déjeunons à 7 h car nous avons rendez-vous à la Wieskirche pour une visite guidée en français et nous avons de la route à faire. Nous arrivons avec quelques minutes de retard à notre RV. La visite commence rapidement. Notre guide nous fait l’historique de cette église avant de nous la faire visiter. L’église de pèlerinage de Wies est une des plus belles églises de style rococo dans le monde. À l’origine de cette église : un miracle. Une femme a vu pleurer une statue du Christ flagellé qu’avait réalisé un paysan et qui pendant des années avait été stockée dans un grenier. Conséquence une petite chapelle fut construite mais très rapidement elle fut trop petite pour accueillir tous les pèlerins ; une autre église fut érigée, celle que nous visitons aujourd’hui.

Notre guide nous a parlé d’une autre église qui lui fait concurrence dans la région : l’église de Rothenbusch. Nous prenons donc la direction de cette petite ville. L’église, selon nous, n’a pas la beauté de celle de Wies. 

Michel, qui connaît fort bien la Bavière et qui avait déjà conseillé de visiter l’église de Wies, nous parle d’une petite ville qui se trouve dans la région : Oberammergau. Nous décidons donc de nous y rendre. Une caractéristique de ce village sont les façades peintes. Au XVIIIe siècles, des citoyens et des agriculteurs ont fait décorer leurs façades avec des motifs religieux comme la Maison Pilate qui accueille actuellement des artisans.

Il nous faut cependant continuer notre chemin car l’un des points d’attraction du jour est le château de Linderhof, relativement petit, et de ses jardins. Nous sommes un certain nombre de Français à nous présenter en même temps au château et nous pouvons avoir une visite en français. La guide nous fait parcourir les différentes pièces du château à un bon rythme. Une demi-heure pour visiter ce château où a vécu Louis II de Bavière. Nous ne pouvons pas prendre de photos à l’intérieur. La décoration est très chargée (style rococo) : miroirs étincelants, or, lustres de cristal… Après la visite du château, nous faisons une longue promenade dans le parc où nous allons découvrir différentes bâtisses comme le kiosque mauresque avec son trône aux paons (Louis II aimait particulièrement les paons et les cygnes), le refuge de Hunding, cette cabane est construite autour du tronc d’un frêne majestueux. En la faisant construire, le roi pouvait se rappeler la 1ère représentation de l’œuvre de Richard Wagner « Der Ring des Nibelungen, l’histoire de la Valkyrie.

Notre programme de la journée, n’est pas terminé. Il nous reste à passer à l’Abbaye d’Ettal, cloître bénédictin, qui fut un lieu de pèlerinage en raison d’une statue en bois «la vierge à l’enfant » ramenée d’Italie et offerte par l’empereur Louis IV de Bavière.

La fin de la journée approche. Aujourd’hui, nous avions demandé à l’auberge un pique-nique pour le déjeuner de façon à aller au restaurant le soir. Ce matin Patrice avait vu une affiche indiquant qu’une fête avait lieu à Murnau. Ce sera donc là que nous dînerons. Le centre de la ville est très calme. Pas la moindre trace d’une fête. Nous allons donc dîner et prenons encore des spécialités bavaroises, sans oublier la bière et l’Apfelschorle. 

 

Après le dîner, nous nous promenons en ville et arrivons sur le lieu de la fête. L’orchestre est là. De nombreux jeunes aussi. Tout le monde s’amuse, nous aussi. En Bavière, il y a toujours des fêtes qui donnent lieu à s’amuser, à manger et à boire et ce à n’importe quelle heure. Michel nous ramènera à bon port.

Voir l’album : visites

J + 6 : Aujourd’hui, notre journée est consacrée au château de Neuschwanstein. (Heureusement car il pleut). C’est le château le plus connu construit par Louis II et qui inspira Wald Disney pour le château de la Belle au Bois Dormant Ce matin, visite du Musée des Rois de Bavière où nous découvrons l’histoire et l’arbre généalogique de la famille Wittelsbach (famille de Louis II de Bavière) et cet après-midi visite du château. Pour déjeuner, certains choisiront de manger au sec dans un restaurant, les autres piqueniqueront abrités par les toits et les parapluies. En début d’après-midi, nous commençons notre ascension pour atteindre ce château perché, il faut 40 min de marche. On peut également monter au château en calèche mais vous nous connaissez, nous sommes sportifs et nous les dédaignons. Il pleut plus ou moins. La foule est compacte. C’est au château de Hohenschwangau, que l’on voit à partir de Neuschwanstein, que Louis II passa une grande partie de son enfance. La décoration intérieure du château de Neuschwanstein a pour modèle la légende chevaleresque allemande et le monde mythique de la musique de Richard Wagner. La salle du trône, qui n’a jamais servi est bleue et or. Elle est inspirée d’une basilique byzantine.

Voir l’album : Neuschwanstein

J + 7 : La météo est particulièrement mauvaise aujourd’hui. Nous devions faire une randonnée à Garmisch-Partenkirchen et terminer par les gorges impressionnantes de Partnach, un site classé depuis 1912. Nous sommes contraints d’y renoncer. Nous décidons de retourner à Mittenwald que nous n’avions pas pu parcourir dimanche dernier car il pleuvait à flot après notre rando. Nous allons visiter le musée de la lutherie. 

Nous sommes très gentiment accueillis par un luthier qui tient l’accueil. Mittenwald est réputée dans le monde entier comme centre de lutherie. Le 1er luthier de la ville fut Matthias Lotz, dont la statue est érigée près de l’église. Il était diplômé de Crémone. Il fit des émules puisqu’on a compté près de 100 luthiers dans cette petite ville. Le 1er luthier qui s’installa aux États-Unis venait de Mittenwald, d’autres suivirent. Des films en allemand et/ou en anglais expliquent le métier de luthier. Il faut 3 ans ½ pour devenir luthier. Au programme, dessin, cours de musique et bien sûr la fabrication de violons, d’altos, violoncelles, contrebasses, etc. L’école de Mittenwald reçoit des élèves du monde entier. Les familles de luthiers de Mittenwald sont de véritables dynasties. Ce musée est très didactique. 

À la sortie du musée, le temps ne s’est guère amélioré mais nous pouvons néanmoins déambuler dans les rues. Mittenwald est un des plus beaux villages de Alpes en raison des nombreuses maisons recouvertes de magnifiques fresques parfaitement bien conservées qui datent de plus de 200 ans. Visite de l’église également. L’intérieur est impressionnant avec une magnifique fresque de la coupole représentant Saint-Pierre et Saint Paul (nom de l’église). Le déjeuner se déroulera au restaurant pour les uns, pique-nique pour les autres.

Voir l’album : Mittenwald

Nous prenons ensuite la direction de Garmisch pour découvrir le stade olympique construit sous Hitler pour les jeux d’hiver de 1936 avec le nouveau tremplin de saut à ski et se promener dans la ville. Ce sont les soldes actuellement…. Après avoir pris un dernier pot en écoutant de la musique bavaroise si entraînante, nous rentrons à l’Auberge. C’est la fin du séjour.

Voir l’album : villes et villages

Dimanche, jour du départ, le soleil est revenu !

 

Photos de : Monique, Michel, Patrice et Danielle

SPJ BAVIERE juillet 2017 CR en pdf
SPJ Bavière - juillet 2017.pdf
Document Adobe Acrobat [86.5 KB]

Programme détaillé :

Notice d'information et Programme Bavière 2017
Progr SPJ_Baviere_07_2017d-2.pdf
Document Adobe Acrobat [175.9 KB]

Actualités TPA

Renouvellement Adhésion - 2018

 

SPJ 2018

progr détaillés

inscriptions ouvertes:

- Calanques P1T2

- Ardèche P2T2

- Bourgogne P1T1

 

Prochaine permanence

Jeudi 7 décembre 2017

de 17h00 à 18h30

salle au 1er étage de la Bourse du Travail
 12 rue de la République - ANNECY

Infos diverses

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© TOURING PEDESTRE ANNECIEN